FR EN ES IT DE RU CN

Le restaurant KEI : Une inoubliable expérience tout près du Relais du Louvre

« Retour

Il est de ces adresses que l’on fréquente et que l’on n’oublie pas. Le KEI sera évidemment de celles-ci, si vous avez décidé de vous offrir un très beau moment de gastronomie.

Le lieu ? C’est une belle salle lumineuse  Un camaïeu de gris, d’argent et de blanc. Un lustre vénitien, des chaises rembourrées Louis XV, du velours, un nappage de coton blanc. Un dressage de table sobre à la fois contemporain et traditionnel.

Le chef ? C’est Kei Kobayashi. Ce petit virtuose au visage poupin, né au Japon d’un père cuisinier, a connu son appel du large en regardant une émission avec le chef Alain Chapel. Voilà notre Kei qui, à 21 ans, prépare ses valises pour la France où il va s’initier auprès de maîtres et notamment Christophe Moret au restaurant Alain Ducasse et Jean-François Piège au Plaza Athénée.

Avec son épouse, qu’il rencontre au Plaza Athénée, ils rachètent et rénovent le restaurant étoilé de Gérard Besson et ouvrent en 2011 le Kei. Il gagne très vite sa première étoile.

Kei Kobayashi

Kei retient du Japon l’esthétique et le raffinement. Sa table est signée de ces valeurs et son dressage d’assiette est une leçon de graphisme. Mais le japon qu’il prend, c’est aussi celui de l’harmonie et de la douceur des couleurs qu’il fait chanter dans ses mets. Enfin le japon qu’il retient, c’est aussi la subtilité, la délicatesse et l’équilibre des saveurs et textures. Ce chef passionné pour la gastronomie Française a tous les talents pour créer de mains nippones une grande expression de l’art culinaire Français.

Ses plats en festival symphonique tombent avec rapidité et on lévite en savourant, presqu’à genoux, ces  éblouissants assemblages :

  • Beignet d’artichaut crème de mascarpone et truffe noire
  • Petits légumes de saison réunis dans une salade de légumes croquants
  • Gnocchis de pommes de terre, émulsion de parmesan au jambon et lamelles de truffes noires
  • Bar aux cailles, sauce aux agrumes caramélisés et purée au basilic thaï
  • Cochon ibérique, espuma de piperade et émulsion aux amandes
  • Vacherin aux fruits de la passion, ananas et banane
Langoustine royale

Pour de parfaits accords mets et vins, Kei propose une belle sélection de Bourgognes blancs comme le Meursault ou le Puligny Montrachet, et de Bourgognes rouges comme le Pommard ou le Gevrey Chambertin. Le restaurant est l’un des seuls à Paris à disposer d’une cave de 6000 à 7000 bouteilles, avec plus de 150 références.

Assiettes créatives, précision hors pair, produits du terroir français sublimés. Courrez-y avant que ce bel établissement ne gagne ses deux étoiles, car les prix vont encore gravir quelques pas.

Pour le déjeuner, des menus à 5 ou 8 plats : 

  • Déjeuner à 52 €
  • Dégustation à 95€

Pour le dîner, des menus de de 6 ou 8 plats

  • Découverte à 99 €  (sauf samedi soir)
  • Dégustation à 145 €  

Enfin, pour ceux qui aiment lire : http://www.editionsduchene.fr/livre/chihiro-masui-kei-3238896.html

 

Renseignements pratiques :

Restaurant Kei

5 rue Coq Héron

75001 Paris

http://www.restaurant-kei.fr/welcome.html

tel : +33 (0)1 42 33 14 74